Apprendre le dessin de portrait est un exercice difficile même pour les dessinateurs professionnels, c’est une spécialité un peu à part, qui demande beaucoup de technique et une bonne maîtrise de l’architecture du visage humain.

Parmi les éléments importants d’un visage il y a le nez ! Ne dit-on pas “comme un nez au milieu de la figure” ? C’est bien exprimer toute l’importance de ce dernier, trop grand, comme Cléopâtre et la face du monde en sera bouleversée !

La principale erreur faite lorsque l’on dessine le nez est de rater l’effet de perspective ! Le nez a une vraie “projection” en avant du visage et on doit en tenir compte lorsque l’on dessine un portrait ! Si cette mise en perspective est facile à réaliser sur le dessin de profil, elle est plus compliquée à réussir de face ou de 3/4 !

Rappelez-vous l’exercice de la sphère en 3D de mon tuto précédent : en déformant la grille, le quadrillage symbolisant l’espace bi-dimensionnel, on obtenait l’illusion de la 3D !

Grâce à cette méthode on donnait de la perspective, du volume, et la sphère apparaissait comme mise en avant. C’est cet effet que nous allons chercher à appliquer au dessin du nez !

 

Schématiser = facilité !

Réduire une forme complexe à quelque chose de simple est une grande force dans tous les domaines ! Le dessin n’y échappe pas !

Plus votre tracé sera simple et meilleur sera votre résultat final ! Vouloir dessiner directement quelque chose de complexe augmente le risque d’erreur de proportion ou de perspective, il faut toujours aller du simple au compliqué !

J’ai pour habitude de regarder ce que je vais dessiner comme une ou plusieurs formes géométriques simples.

Par exemple lorsque je veux dessiner un nez vu de face, je trace un T renversé. Pourquoi ? Le trait des ordonnées (vers le haut) me donne le bon alignement du nez (la rectitude) celui des abscisses me fournit l’horizontalité : mon nez est alors correctement positionné dans l’espace bi-dimensionnel !

Reste à lui donner sa troisième dimension ! C’est là que l’on introduit la 3ème dimension : l’altitude !

Cette façon de faire vaudra pour les autres vues du nez : pour un rendu en 3/4, on garde le plan des abscisses, on trace l’axe des ordonnées en fonction de l’angle voulu et on rajoute “l’altitude” !

On n’essaie pas de dessiner un nez, on fait de la géométrie grâce à des points de repère et des droites. Lorsque cette construction schématique est faite, on passe à “l’habillage “!!!

N’oubliez pas : n’appuyez pas sur vos croquis ainsi vous pourrez rectifier sans problème !

 

Dessiner un nez réaliste facilementDessinez un nez réaliste facilement Dessinez un nez réaliste facilement

Dans le cas du nez dessiné de face, le croquis se fait en 3 étapes : le T renversé, la mise en place des narines et du bout du nez, puis on place le repère d’altitude dans le même axe que les ordonnées.

 

100604347_2889210864529375_5206644159787565056_n100853590_280026346713476_263157022797594624_n100839348_556437315247448_1748824766405410816_n

Pour le dessin de 3/4, le principe est le même, je dessine mes deux plans abscisses et ordonnées, je détermine la largeur voulue du nez par deux points mais je place mon altitude décalée sur la gauche en traçant un rond puis en le reliant à ces mêmes points.

100634155_543095129929121_2487542309340577792_n101005454_284165732736070_2935710610396020736_n100817714_893257037765865_216690750874714112_n (1)

On va répéter cette méthode en modifiant juste l’axe de l’altitude pour correspondre à l’angle sous lequel on veut dessiner le nez : que se soit de profil, ou de 3/4, grâce à ce triangle formé par le rond de l’altitude et les deux points marquant la largeur du nez, on va former l’ossature.

En déplaçant le point de repère du bout du nez, on peut dessiner toutes les formes de nez !

 

Du croquis au portrait

Une fois l’ébauche réalisée on peut s’attacher aux détails : aucun nez n’est parfaitement droit ni rectiligne et bien sûr tous les nez sont différents !

Toutefois, certaines caractéristiques restent toujours les mêmes. Evidemment, il y a de gros et de petits nez, des droits et des crochus, des nez épatés et d’autres fins mais de manière générale dessiner un nez réaliste demande uniquement 2 choses parfaitement réalisées : un bon croquis de départ et une maîtrise correcte des ombres et des valeurs du dessin !

 

Mel Gibson

 

Dessiner un nez réaliste facilement

Le nez est légèrement décalé vers la gauche : je trace ma ligne des ordonnées (ligne verticale) et celle des abscisses. J’utilise volontairement ces termes abscisses et ordonnées pour indiquer que ces droites que je trace ne seront pas toujours verticales et horizontales mais elles définissent le plan bi-dimensionnel !

Je trace ensuite une ligne à peine oblique vers la gauche pour obtenir la 3ème dimension et donner la perspective.

Suivant la ligne des ordonnées, je construis le sourire sachant que la dentition est symétrique, et que cette ligne des ordonnées va me servir de ligne médiane pour mon visage et passera entre les deux incisives supérieures !

100651776_894832384324277_3109658834583420928_nJ’ai terminé de positionner les principaux traits du nez et de la bouche : je m’attaque aux ombres et à la mise en relief du dessin car c’est le point le plus important pour obtenir un effet réaliste !

Pour cela, je trace ma ligne de contour de l’ombre, cette ligne est franche et on doit la marquer d’un trait foncé, elle va structurer, modeler les reliefs.

La lumière arrive du haut à gauche et projette une ombre franche à droite du nez (l’ombre portée)

Je dessine aussi sur l’arrête du nez le fameux “terminator” (et non ce n’est pas Arnold !!! Si vous ne l’avez pas lu, allez voir mon article sur les ombres d’une bille blanche !) qui marque la ligne de démarcation entre l’ombre propre du nez et la lumière !

A l’intérieur de ces contours, je hachure le dessin pour déterminer les zones sombres mais il faut éviter de les rendre totalement noires, se serait une erreur qui aurait un effet contre-productif et écraserait le dessin ! Si l’on observe attentivement ces zones, elles ne sont pas de couleur uniforme et présentent même des valeurs plus claires (les reflets)

100689055_2685634851655976_2211395454308974592_n

Dans ce croquis final, j’ai adouci comme d’habitude les ombres à l’estompe pour sculpter le nez et le reste du bas du visage, le dessin reste grossier mais l’intérêt n’était pas d’obtenir un portrait parfaitement fini mais de montrer comment donner tout son relief au visage grâce à une bonne réalisation du nez !

J’ai donc foncé les ombres portées par le nez en prenant soin d’accentuer les zones les plus proches de ce dernier.

J’ai gardé une ligne claire au bout du nez : c’est le reflet de la lumière : elle est essentielle pour garder le relief !

Au-dessus de cette dernière, on trouve le “terminator” qui matérialise l’arrondi du bout du nez et que j’ai foncé lui-aussi : se sont ces contrastes et l’équilibre des valeurs (tonalités) qui donneront de la vie à votre dessin !

 

Pour conclure

nez féminin réaliste

Voilà ! Dessiner un nez de face, de 3/4 et de profil peut s’apprendre facilement ! La méthode géométrique, qui va du plus simple au plus compliqué est, je pense, très efficace pour apprendre à dessiner de mieux en mieux, en décomposant les difficultés et en procédant par étapes !

Dans mon prochain article, je reviendrai sur les ombres et les valeurs en dessin car c’est là que réside le secret des dessins réalistes réussis !

En attendant, n’hésitez pas à m’envoyer vos retours d’expériences et les problématiques que vous rencontrez dans vos dessins et si mon article vous a plu, cliquez sur ”j’aime” !

A bientôt !

Partager l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement mon "Petit guide des pastellistes débutants"