Bienvenue sur ce nouveau jour de défi !

Aujourd’hui je continue à progresser dans le contrôle de ma main droite et je commence à connecter mon oeil à cette dernière en travaillant les ombres, essentielles pour le rendu des volumes et l’aspect réaliste des choses !

Les ombres dépendent de plusieurs choses (forme de l’objet, source lumineuse, surface de l’objet etc.) mais elles obéissent toujours à des lois mathématiques et il ne suffirait pas de quelques lignes et d’un quart d’heure mais d’y consacrer un cours complet !

D”’ailleurs tapez “ombre sphère ou cube” sur Google et vous serez surpris de constater le nombre de sujets mathématiques associés à ces deux mots !!!

Alors loin de moi l’idée de commencer à disserter sur les différents mode de calcul de ces ombres car je suis très loin d’en avoir la compétence !

D’ailleurs, plusieurs sites de dessin en ligne ont déjà fait des articles de qualité et extrêmement bien documentés à ce sujet, les plagier n’aurait aucun intérêt et j’invite tous ceux qui souhaitent approfondir le sujet à aller visiter ces articles grâce aux liens que je vous mets ci-dessous :

Comprendre comment cela fonctionne c’est un bon point mais l’essentiel, pour la réussite de mon défi, est de ne pas perdre de vue ce que je recherche dans cet exercice du travail des ombres :

– acquérir les notions de volumes afin de passer d’un dessin plat à un dessin 3D !

– percevoir les nombreuses valeurs qui vont du blanc au noir !

J’ai choisi de dessiner une sphère la plus réaliste possible, en utilisant les ombres, la lumière et le dégradé de ces valeurs pour lui donner cet aspect 3D

Voici la photo que j’ai prise d’une bille blanche, observons-la quelques instants avant de commencer à dessiner :

20190715_155258

En effet, bille blanche posée sur une feuille blanche, le résultat pouvait paraître difficile à visualiser !

Mais ce sont les contrastes, la différence entre la lumière et l’ombre, qui la rendent perceptible !

Je constate :

-la bille présente différentes tonalités qui vont du blanc pur (le point de lumière) au gris foncé quasi noir (l’ombre portée à proximité de la bille et du sol)

– les différents dégradés ne vont pas, comme dans l’exercice d’hier, du plus foncé au plus clair (ou inversement) mais passent du foncé au clair et du clair au foncé alternativement, faisant par exemple, apparaître par contraste la partie dans l’ombre plus claire !

– l’ombre projetée de la bille sur la surface n’est pas tout à fait noire et seul son contour ainsi que la zone de contact entre cette dernière et la surface d’appui, parait plus soutenu.

20190715_180552

 Image N°1 : le croquis de départ

J’ai tracé à l’aide d’un compas le cercle et je dessine à la main le contour de son ombre projetée. A ce stade, le dessin est complètement plat !

20190715_182357

Image N°2 : les dégradés

Je trace ma ligne de démarcation entre l’ombre et la lumière, mon “terminator”, et je commence à crayonner comme j’ai appris dans l’exercice précédent en m’appliquant à respecter les différentes tonalités.

20190715_183507

Image N°3 : l’estompage et les contrastes

A l’aide d’un coton-tige, je vais “fondre” les traits de crayon : c’est l’estompage !

Généralement, j’utilise des tortillons en papier buvard qui permettent d’obtenir un effet flouté et d’unifier les dégradés mais mon petit coton-tige même s’il est moins précis, rempli parfaitement son rôle !

20190715_18505520190715_185513

Voilà ! Mes 15’ sont largement dépassées !!!

J’ai toujours du mal à contrôler ma main droite et l’exercice des contrastes et des dégradés a été une vraie torture pour moi !!!

Demain même chose mais avec un…oeuf !!!

A demain !

Partager l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement mon "Petit guide des pastellistes débutants"