Bienvenue sur mon mon blog pour mon 8ème jour de défi !

Aujourd’hui je continue à travailler sur ma première composition, je poursuis la mise en place des ombres qui vont donner toute la profondeur à mon dessin !

Je vais consacrer la totalité de mes 15 minutes à crayonner le fond très foncé qui va mettre en lumière mon modèle et redessiner quelque peu les contours de mes oeufs !  Rien d’exceptionnel donc mais cela reste de l’entrainement pour ma main droite qui renâcle toujours dans ce travail de contrôle du geste et de la pression !

20190718_144947

L’occasion pour moi aujourd’hui de parler du matériel de base en dessin !

Pour commencer à dessiner, surtout si on est débutant, il n’est pas nécessaire d’investir des sommes folles ! Un crayon HB, une gomme et des feuilles A4 type papier imprimante feront parfaitement l’affaire !

Cela permet de réaliser beaucoup de dessins pour un minimum d’investissement au départ et pratiquement tout le monde possède ces 3 choses chez lui !

Mais rapidement, on se simplifie grandement la tâche en investissant dans des objets simples et peu coûteux comme une gamme complète de crayons graphites !

Les crayons graphites ou crayons gris :

20190719_071014

QU’EST CE QUE LE GRAPHITE ?

Alors le graphite c’est de la poudre de carbone, de celle qui compose le charbon de bois par exemple, et pour réaliser les mines de nos crayons, elle est mélangé à de l’argile, un liant, ce qui permet de mettre en forme la poudre et de confectionner des bâtonnets.

QUE SIGNIFIE H, B, F, HB ???

Ce sont les différentes proportions de ce mélange qui vont déterminer la qualité de nos crayons, du plus dur au plus tendre, qualité symbolisée par les lettres H (Hard ou dur en français) et B (Black ou noir en français)

Par exemple, chez moi, je possède la gamme complète DERWENT GRAPHIC qui va du 9H au 9B en passant par le célèbre HB des écoliers qui est l’équilibre entre le dur et le tendre et le F  qui est la version dure du HB, et c’est cette variété de qualité de graphite, qui va du plus tendre au plus dur va permettre de réaliser des dégradés et des ombres qui iront, comme l’indique l’échelle des valeurs ci-dessous, du gris très claire au gris le plus proche du noir possible :

Résultat de recherche d'images pour "échelle de valeur des crayons à papier"

C’est cette échelle des valeurs en dessin qui va permettre de restituer toutes les nuances de gris !

Car le crayon graphite c’est gris et non pas noir !

D’ailleurs, même si vous utilisez le 9B dans sa tonalité maximum vous remarquerez que son noir n’est pas vraiment noir et qu’il présente à la lumière des reflets métalliques gris !  Pour obtenir du vrai noir, il faudra se tourner vers la pierre noire, composée d’ampélite, qui est plus sombre et surtout plus mate, exempte de reflets gris ! Attention ! Ces deux médiums sont souvent difficilement compatibles entre eux !

20190719_07463720190719_074654

Ces différences entre la composition des médiums et leurs effets ont tellement d’importance souvent dans le dessin qu’ils feront l’objet d’un article à lui tout seul !

Mais pour débuter à tout petit frais, choisissez un crayon 2B, un bon taille-crayon et une gomme blanche !

Le crayon 2B à lui tout seul permet d’obtenir une très grande échelle de valeur et si vous ne devez en acheter qu’un, c’est celui-ci !

A demain pour la suite de la mise en relief de ma composition et le choix du matériel de base !

Partager l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement mon "Petit guide des pastellistes débutants"