Bienvenue pour le 6ème jour de mon défi :

REUSSIR A REALISER UN PORTRAIT HYPERREALISTE EN 21 JOURS AVEC MA MAIN DROITE !!!

Hier je me suis attaquée au volume en dessinant une sphère avec ombres et contrastes.

En 15’, se fut déjà un premier défi pour moi je l’avoue !

J’ai été confrontée à toutes les frustrations possibles et inimaginables ! J’ai eu du mal à tracer l’ombre projetée de ma sphère, j’ai eu du mal à crayonner mon dégradé et à maîtriser la pression du crayon sur le papier, j’ai eu du mal à accentuer mes contrastes, etc.

Découragée ???

OUI !

Hier je l’étais ! Aujourd’hui est un jour nouveau avec un nouveau mini défi à relever : le dessin en perspective et en volumes d’un OEUF !!!

Ce qui n’a pas marché hier avec ma sphère a de fortes chances de se reproduire aujourd’hui avec cet exercice mais c’est en répétant que le geste s’acquiert !

“C’est en forgeant que l’on devient forgeron “

Ah ! Les proverbes !!! Bon, alors dessinons pour devenir dessinatrice !!!

Allez petit Daniel ! Ecoute ton Miyagi !!!

(lire l’article Défi jour 2 pour comprendre la référence au film Karaté Kid !)

Voilà mon oeuf :

photo oeuf ombres

Je l’observe attentivement quelques minutes :

– un oeuf n’est pas rond, il est ovoïde, sa forme est légèrement étirée vers le haut,

– comme ma sphère d’hier, la source lumineuse provient d’en haut à gauche et doit être assez éloignée comme le montre le contour flou de l’ombre projetée (si la lumière était proche l’ombre aurait eu un contour bien net)

– toujours comme mon exemple d’hier, les extrémités de mon oeuf sont plus foncées et sa surface comporte :

. un point très lumineux en haut à gauche,

. un premier dégradé qui va du point lumineux vers le terminator en s’accentuant,

. un terminator, cette ligne courbe qui part des extrémités de l’oeuf, zone de démarcation entre la lumière et l’ombre, plus foncé sur ses pôles qu’en son milieu, ce qui nous donne l’information de volume,

. une zone plus claire à droite du terminator qui correspond à la lumière réfléchie par la surface,

. une ombre projetée aux contours flous, plus foncée au contact immédiat de l’oeuf et sur le contour.

Etape 1 : le croquis de départ

Je dessine à main levée cette fois, je m’applique à tracer une forme ovale la plus régulière possible, puis je marque son ombre projetée à droite, ainsi que la ligne de démarcation du terminator.

20190716_084823

Etape 2 : les dégradés

Comme hier, je commence mes dégradés en essayant d’être plus régulières, cette fois je tiens mon crayon plus loin et je l’incline plus par rapport à ma feuille et j’alterne hachures et petites spirales pour obtenir un dégradé de gris plus régulier !

20190716_085638

Etape 3 : Estompage et contrastes

Je réalise ce travail de finition au coton-tige pour fondre les traits et unifier mes tonalités de gris et j’essaie de mieux définir mes contrastes en augmentant la pression du crayon sur les zones à foncer.

20190716_08595120190716_090655

Conclusion :

J’ai terminé mon oeuf, et ce, dans un délai plus court (20′ quand même !!!) et avec moins de difficultés que lors de l’exercice précédent !

Le résultat ne me satisfait pas entièrement pour être vraiment honnête et j’ai eu plusieurs fois la tentation de prendre mon crayon dans ma main gauche pour améliorer ce résultat ! Le seul avantage que j’aie par rapport à un vrai débutant semble être la représentation mentale de ce que je dois dessiner car malgré une main peu experte, je visualise parfaitement mes volumes et la représentation spatiale de l’objet !

Néanmoins, le challenge reste énorme pour l’instant et 15 jours ne seront pas de reste pour arriver à dessiner un visage de manière la plus réaliste possible !

Allez courage ! A demain !

Partager l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement mon "Petit guide des pastellistes débutants"